Si vous voulez prouver que le produit dont vous faites la démonstration ou le service que vous présentez sont de toute première qualité, votre vidéo doit être techniquement irréprochable.

Cela veut dire que les images seront de bonne qualité, parfaitement éclairées et servies par un son parfait dans un montage aux petits oignons. Quand on fait appel à une agence de production vidéo, il est certain que ces questions matérielles ne se posent pas car elle est équipée des meilleurs outils du moment. Mais que choisir quand on décide de produire soi-même ses films ?

Désolé pour les marques, cet article ne fait pas dans le placement de produit. Ne vous attendez donc pas à une présentation détaillée de tel ou tel appareil. Pour une simple et bonne raison : le marché est en perpétuelle évolution et le produit au top aujourd’hui sera sans doute obsolète dans quelques semaines.

Nous allons donc essayer de nous en tenir à des principes directeurs qui devraient constituer une sorte de mini-guide pour ne pas se tromper.

Une bonne image n’est pas forcément chère

Quand on se lance dans la vidéo d’entreprise, il est fréquent de focaliser sur l’appareil de prise de vue. Il est vrai qu’il est indispensable mais vous verrez que ce n’est pas le seul. Et nul besoin d’investir dans la dernière caméra digitale high-tech dont vous n’utiliserez qu’une infime partie des fonctionnalités.

Ce qu’il vous faut, c’est une image de haute définition, y compris quand les conditions d’éclairage sont médiocres, un réglage facile de la mise au point pour la netteté, de l’ouverture pour la luminosité, une bonne mémoire.

Aujourd’hui, les smartphones ont des capteurs vidéo très performants et de nombreux youtubers alimentent leur chaine avec ce seul appareil dans des conditions satisfaisantes. Attention cependant : choisir la solution de facilité ne vous dispense pas de lire soigneusement le mode d’emploi et de bien vous entraîner sur les fonctions avancées comme la stabilisation du focus et de l’ouverture par exemple.

A bannir également, la prise de vue à la main. Même si vous n’avez pas bu 5 cafés le matin, l’image sera forcément tremblée à un moment, les mouvements seront erratiques à d’autres. Vous n’êtes pas en train de filmer le dernier repas de famille. Un support s’impose (voir plus loin).

Sinon, à des prix abordables, vous pouvez choisir entre des caméscopes avec entrée micro, des appareils photo hybrides (quasiment tous) avec écran réversible pour contrôler le rendu en temps réel ou les mini-caméras sur stabilisateur électronique. Les points à surveiller : la possibilité de régler les formats (carré, cinéma, 3:4, etc.), le réglage de l’ouverture et du focus, la définition, l’entrée micro.

L’avantage puissant des appareils photo hybrides est la possibilité de remplacer leur objectif selon les situations.

Un son clair et net pour présenter vos produits

Une belle image servie par un son pourri et c’est le fiasco ! Alors, oublions tout de suite les captations à partir du micro intégré de votre appareil, quelle que soit sa qualité. Il est forcément petit, omnidirectionnel et plutôt loin de vous. Le son sera un peu étouffé, variable selon vos mouvements et « pollué » par tous les bruits périphériques à commencer par ceux de vos propres déplacements, voire de votre respiration.

L’équipement de base commence par un bon micro-cravate. Vous vous en servirez aussi bien en prise de son directe qu’en post-production pour une voix off. Le son sera clair et audible sur tous les appareils de lecture, y compris les téléphones portables qui représentent déjà plus de la moitié des supports de visionnage de vidéos.

L’avantage du micro-cravate réside dans le fait que la prise de son est directionnelle et filtrée : seule votre voix l’intéresse.

Sinon, il existe aussi d’excellents micros dans la soixantaine d’euros dédiés à l’enregistrement des voix off, très utilisés dans les vidéos de présentation de produit et les vidéos de marque. Disposés sur mini trépied, le son qu’ils capturent est de qualité professionnelle.

Les supports de prise de vue ne tremblent pas

Comme évoqué plus haut, les prises de vue à la main, sans stabilisateur ou pied, sont à proscrire. Des trépieds de table ou tous-terrains existent à tous prix. Mais faites attention à deux critères. Leur poids (la masse aide à la stabilité de l’image) et la qualité des pièces de fixation, de serrage et de réglage. En gros, si c’est du plastique, passez votre chemin.

Si par contre vous avez besoin de faire des mouvements caméra, par exemple lors d’une démo de produit ou une visite d’usine, il existe de petits charriots travelling à des prix abordables et de bons stabilisateurs électroniques à main.

Encore une fois, adaptez votre investissement à l’usage réel que vous en ferez.

Mettez vos produits en pleine lumière

Les prises de vues en extérieur sont complexes : conditions météo variables, lumière à géométrie variable, bruits ambiants non maîtrisables… Il faut donc souvent, lorsque l’on réalise des vidéos d’entreprise, se concentrer sur des valeurs plus sûres en intérieur.

Mais l’éclairage habituel de vos locaux ne conviendra pas car la lumière produite n’est jamais blanche ni suffisante.

Pour réussir une lumière professionnelle pour vos vidéos vous aurez donc besoin de systèmes adaptés et pas très onéreux. Soit les parapluies dont la lumière de l’ampoule bien blanche est dirigée vers la surface concave du réflecteur qui la renvoie vers le sujet sans ombre. Soit les softbox qui sont des sortes de parapluies fermés par un écran dépoli qui adouci encore plus les rendus.

Montage : moins d’effets pour plus d’effet

Les séquences doivent ensuite être découpées puis assemblées en fonction du script initial. C’est là qu’intervient le montage. Les systèmes d’exploitation courants sont aujourd’hui livrés avec des logiciels de montage vidéos simples mais suffisants pour des films courants. Sinon, les programmes de montage professionnels demandent un investissement un peu conséquent.

De toute façon, la règle d’or en films d’entreprises et vidéo de présentation de produits est la simplicité et la rigueur. L’effet le plus professionnels sera obtenu en proscrivant tous les effets de transition un peu kitchs.

La vraie question à se poser est : votre prévisionnel de production vidéo justifie-y-il un tel équipement ? Sinon, « Vidéo Produit » peut vous fournir tous les services de réalisation vidéo.

videoproduit

Author videoproduit

More posts by videoproduit

Leave a Reply